• Non classé

BRC – OM : Retour sur une soirée exceptionnelle

Dans une salle de presse qui prenait le froid malgré la quarantaine de journalistes présents, le blog de la boucle et b25000.net étaient à nouveau réunis pour suivre les coulisses du match BRC – OM comptant pour les 32ièmes de finale de la coupe de France.

En arrivant, mauvaise surprise (de taille) pour quelques journalistes et blogueurs: un membre du BRC qui dit avoir demandé à la ville de Besançon d’installer du wifi, indique que les services de la municipalité n’ont pas pris en compte cette requête… pratique pour envoyer des photos, vidéos ou simples textes écrits. L’organisation bisontine, toute une histoire.

Vers 19h, le stade se remplit à grande vitesse. Le froid ambiant (on annonçait -8 degrés au cours de la soirée) n’a pas gelé le public car l’évènement allait se dérouler à guichets fermés devant 10334 spectateurs.

C’est d’ailleurs la température ambiante qui aura fait peser une incertitude sur le match. L’arbitre décidera de le jouer peu avant 20h. Dans le même temps, on aperçoit Pape Diouf, président de l’OM, en pleine discussion au bord du terrain.

A 20h45, le match démarre par un « Tifo » géant et quelques instants plus tard, coup de sifflet.

Les joueurs commencent fort, l’OM domine mais va souffrir dès les premières minutes. Les bisontins soutenus par leur public veulent y croire.

On note la présence de fumigènes du côté des spectateurs Marseillais et visiblement, la sécurité intervient rapidement pour éviter tout débordement. Plusieurs centaines de stadiers et CRS étaient mobilisés pour assurer la sécurité de l’évènement.

Arrivée à la fin de la première période, le match se résume à des dizaines de glissades, quelques actions dangereuses de l’OM, 1 carton jaune pour Hakkar (BRC). Score : 0 – 0.

Durant la mi-temps, on note une ambiance très calme dans le stade. Le public venu nombreux soutient sa petite équipe qui était en ligue 2 il y a encore quelques années.

Vers 21h50, c’est le retour sur le terrain. Et 20 minutes plus tard, c’est le but du BRC. Le public explose de joie et on sent que les joueurs marseillais sont tenaces malgré la pelouse à la limite du praticable.

22h25, tout va basculer avec une main d’un joueur du BRC qui risque de s’en vouloir longtemps. L’arbitre donne un penalty pour l’OM qui égalisera en un instant.

Fin du temps réglementaire et début de la première prolongation. Une action de l’OM qui ne passera pas.

Puis arrive la seconde période de prolongation: l’OM tentera un tir remarquable mais qui ne passera pas lui aussi.

Au terme de la nouvelle prolongation, toujours égalité entre les deux équipes et les joueurs semblent fatigués. La séance décisive de tirs au but va se mettre en place et la fin du match aurait pu être en faveur des bisontins.

Les tirs passent tous jusqu’à la frappe de Yohann Randget (BRC), arretée par le gardien Marseillais.

Quelques instants plus tard, nouvelle frappe de l’OM. Ca rentre… et le rêve des bisontins vient de s’envoler.

Marseille aura souffert face à une petite équipe de CFA soudée et remarquablement combative. Une belle soirée pour les amateurs de football présents Dimanche soir au stade Léo Lagrange.

Vous aimerez aussi...