• Non classé

Transports: Des entreprises bisontines réclament un autre mode de financement pour le futur TCSP

Le projet de tramway bisontin sème le trouble dans l’esprit de quelques dirigeants d’entreprises de l’agglomération.

{{L’objet du mécontentement provient des entreprises de plus de 9 salariés}}. Un peu plus de 230 chefs d’entreprises de l’agglomération ont ainsi signé une pétition remise ce Jeudi 9 Juillet au président de la communauté d’agglomération (collectivité qui porte le projet de TCSP) et maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret.

{{Dans une conférence de presse tenue ce jour à 14 heures}} sur l’esplanade des droits de l’homme, une délégation d’entrepreneurs était présente pour écouter le président de la CCI, Jean-Louis Dabrowski, donner publiquement son avis sur le projet phare du second mandat de Jean-Louis Fousseret.

Et {{l’avis est clairement négatif si l’on en croit Jean-Louis Dabrowski}} qui rappelle que le versement transport ne concerne que les entreprises de plus de 9 salariés. Le taux de cette taxe aurait ainsi connu plusieurs augmentations et serait désormais trop élevé, au risque de peser trop lourd sur les charges de ces entreprises, surtout en période de crise.

Au cours de son rendez-vous improvisé, le président de la CCI a déclaré que {« par un hasard d’agenda, j’ai rencontré ce matin le maire-président de la CAGB pour lui demander de revoir le dossier. »}

{{Un communiqué de Jean-Louis Fousseret est attendu}} pour donner l’avis de la communauté d’agglomération face à cette missive de ces entreprises.

A noter toutefois que quelques poids lourds locaux ne semblaient pas figurer dans la liste des signataires. C’est le cas de Parkeon qui pourrait être impliqué indirectement dans le projet de TCSP de part son coeur de métier qui est la monétique/billétique.

Enfin, {{autre fait étonnant}}, aucune personnalité politique de l’opposition n’était présente lors de la conférence de presse. Si l’on connait déjà l’avis du MoDem qui avait déjà manifesté son « inquiétude pour l’équilibre des finances locales », l’UMP bisontine semble plus divisé avec d’un côté ceux qui aimeraient se manifester une nouvelle fois contre le projet et ceux qui ne veulent pas d’une telle prise de position.

Il faut rappeler que {{le 30 Avril dernier, l’état avait accordé une subvention de 30 millions d’euros}} pour mener à bien le projet. Difficile pour les représentants locaux du parti de la majorité présidentielle de contester une décision issue de son propre camp.

Quoi qu’il advienne l’action de ces entreprises bisontines,{{ le projet semble bel et bien sur les rails…}}


{Image: Tracé du futur tramway / Crédit/Source: Grand Besançon.}

Vous aimerez aussi...