Alerte à Besançon : Quand le Lycée Jules-Haag se transforme en Fort Knox !

Dans un contexte scolaire de plus en plus angoissant, une vingtaine d’enseignants et d’assistants d’éducation du lycée Jules-Haag à Besançon ont pris une décision radicale. Ils ne se sentent pas en sécurité dans leur établissement et ont choisi de se mettre en retrait. Cette situation a entraîné l’annulation de certains cours et la fermeture de l’internat.

Le principal reproche des enseignants et des assistants d’éducation est que le lycée Jules-Haag est trop facilement accessible aux personnes extérieures. En effet, l’entrée du site est commune à plusieurs établissements, dont le Greta. Cette situation inquiète les agents du site Marceau qui estiment que cela ne garantit pas la sécurité des personnes qui y travaillent ni des élèves.

La situation s’est aggravée lorsque les enseignants ont découvert qu’un élève avait réussi à entrer dans le lycée avec un couteau, la veille de l’attentat d’Arras. De plus, la police est intervenue devant le site Labbé pour une rixe avec une arme blanche impliquant un élève. Ces événements ont renforcé le sentiment d’insécurité des enseignants.

Face à cette situation, les enseignants ont décidé de demander une rencontre avec le rectorat. Ils sont soutenus par l’intersyndicale et espèrent que cette rencontre sera rapidement programmée. Il est important de souligner que la sécurité des établissements du secondaire relève de la compétence du conseil régional, et non de l’Éducation nationale.

Les conséquences de la mise en retrait des enseignants et des assistants d’éducation sont palpables. En plus de l’annulation de plusieurs cours, le proviseur a été contraint de fermer l’internat pendant deux soirs consécutifs. Cette situation perturbe le fonctionnement normal de l’établissement et impacte directement les élèves.

  Le Mystère du TGV Mulhouse-Lille : Le Thriller Ferroviaire Post-Covid que la Bourgogne-Franche-Comté Refuse d'Oublier!

Il est essentiel que les autorités compétentes prennent rapidement des mesures pour garantir la sécurité des enseignants et des élèves du lycée Jules-Haag. Les parents d’élèves, les syndicats et les enseignants espèrent que la rencontre avec le rectorat permettra de trouver des solutions concrètes pour remédier à cette situation préoccupante.

La mise en retrait des enseignants du lycée Jules-Haag à Besançon est le résultat d’un sentiment d’insécurité grandissant au sein de l’établissement. Les enseignants estiment que leur établissement n’est pas suffisamment protégé et que des personnes extérieures peuvent y entrer facilement. Ils demandent à être reçus par le rectorat afin de trouver des solutions pour assurer la sécurité de tous.

ml ph