Réinsertion et Culture : Comment Besançon Ouvre les Portes de l’Art aux Détenus et Marginalisés?

La Ville de Besançon, dans le cadre de sa politique de mise en oeuvre des droits culturels, lance un appel à projets en collaboration avec le Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) du Doubs et la Direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse (DTPJJ) de Franche-Comté. Cette initiative vise à promouvoir l’accès à la création artistique et au patrimoine, ainsi que la pratique artistique individuelle ou collective, pour les personnes en détention ou en situation d’exclusion.

L’accès à l’art et à la culture est un droit fondamental qui contribue à la formation du citoyen tout au long de sa vie. Dans le processus de réinsertion, la culture est considérée comme un outil essentiel de dialogue, de préparation à la sortie de prison et de soutien à la réinsertion. Les mineurs, du fait de leur vulnérabilité particulière, sont également bénéficiaires de cette démarche.

Cet appel à projets s’adresse aux personnes placées sous-main de justice, qu’il s’agisse de majeurs pris en charge par le SPIP du Doubs en milieu ouvert ou en milieu fermé, ou de mineurs pris en charge par la DTPJJ en milieu ouvert ou en milieu fermé. Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 31 janvier 2024 pour des projets qui se dérouleront sur une durée de deux ans, à partir du 1er avril 2024.

Les objectifs de cet appel à projets sont multiples. Il s’agit notamment de défendre le droit fondamental des personnes placées sous-main de justice de participer à des activités artistiques et culturelles. En soutenant une offre culturelle adaptée et de qualité, cette initiative contribue à la construction de soi et à l’apprentissage de l’altérité. De plus, par le biais de programmations et d’activités artistiques, elle vise à prévenir la récidive et la radicalisation.

  Tommy Milliot : L'homme qui veut révolutionner le théâtre à Besançon

Les associations culturelles de Besançon ou de la Métropole du Grand Besançon, ainsi que les associations ayant un ancrage territorial fort, sont invitées à répondre à cet appel à projets. Il est préférable que ces associations aient une expérience préalable auprès des publics ciblés. Il est important de noter que les dossiers de candidature ne peuvent être déposés directement par les acteurs culturels, mais doivent être construits en collaboration avec le SPIP du Doubs ou la DTPJJ de Franche-Comté. Il convient donc de prévoir suffisamment de temps pour la bonne construction conjointe du projet.

Le calendrier de cet appel à projets indique que les dossiers peuvent être déposés à partir de novembre 2023, avec une date limite de dépôt fixée au 31 janvier 2024. La délibération du Conseil municipal interviendra quant à elle au courant du mois d’avril 2024.

Cet appel à projets lancé par la Ville de Besançon en partenariat avec le SPIP du Doubs et la DTPJJ de Franche-Comté démontre l’engagement de la collectivité en faveur de l’action culturelle comme levier de réinsertion. En offrant aux personnes placées sous-main de justice la possibilité de participer à des activités artistiques et culturelles, cette initiative contribue à favoriser la construction de soi, l’apprentissage de l’altérité et la prévention de la récidive. Les associations culturelles et celles ayant une expérience auprès de ce public sont encouragées à participer en proposant des projets adaptés. Cet appel à projets constitue une opportunité pour renforcer les liens entre la culture et la justice, et pour favoriser une société plus inclusive et épanouissante pour tous.

  Découvrez l'École à Travers les Âges : Un Voyage Éducatif Passionnant à Besançon !

ml ph