Silicium vs Quartz : la Montre TimeChanger de Besançon Révolutionne l’Horlogerie

La société bisontine Silmach vient de dévoiler une technologie révolutionnaire qui pourrait bien changer la donne dans le monde de l’horlogerie. En effet, cette entreprise spécialisée dans les microsystèmes électromécaniques (Mems) a conçu une montre concept, baptisée « The TimeChanger », qui vise à remplacer le calibre à quartz, omniprésent sur nos poignets depuis des décennies.

Financée en seulement quelques jours sur la plateforme participative Kickstarter, cette montre, produite en collaboration avec le groupe Timex et dessinée par le designer Giorgio Galli, a rapidement suscité l’engouement des amateurs de montres. Proposée à un prix de 1 850 ? et limitée à 1 088 exemplaires, elle représente une alternative prometteuse au moteur Lavet, utilisé dans les calibres quartz traditionnels.

Alors en quoi cette montre est-elle si révolutionnaire ? Contrairement aux montres mécaniques ou aux concepts de haute horlogerie, The TimeChanger repose sur une technologie de pointe et de micromécanique. Silmach a en effet imaginé un coeur en silicium qui remplace avantageusement le moteur Lavet inventé en 1936 par l’ingénieur français Marius Lavet.

Ce micromoteur historique transforme une impulsion électrique en un mouvement angulaire, entraînant ainsi le mouvement des aiguilles. Mais le c?ur en silicium, conçu par Silmach, offre plusieurs avantages majeurs. Tout d’abord, il est amagnétique, ce qui le rend insensible aux aimants présents dans notre quotidien. De plus, sa précision est jusqu’à dix fois supérieure à la norme chronométrique du COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres), avec une variation infime de seulement +/- 0,5 seconde par jour.

L’innovation ne s’arrête pas là, puisque le coeur en silicium change également le rendu optique du mouvement des aiguilles sur le cadran. Fini le tic-tac traditionnel et le saut des aiguilles, elles peuvent même se déplacer dans les deux sens, horaire et antihoraire. De plus, ce nouveau c?ur en silicium est plus petit qu’un mouvement à quartz classique, ce qui offre de nouvelles possibilités de design pour les fabricants de montres.

  Le Bati en Afrique

La montre concept The TimeChanger embarque également deux moteurs situés à des endroits différents sous son cadran, offrant ainsi une minute rétrograde et un compteur des heures décentré. Et cerise sur le gâteau, grâce à sa sobriété en termes de consommation d’énergie, elle offre une autonomie de plus de dix ans avec une pile classique.

Avec cette innovation, Silmach et la ville de Besançon, qui a toujours été la capitale du temps à la française, pourraient bien retrouver leur prestige d’antan. Alors que les montres à quartz représentent plus de 90% des montres produites dans le monde chaque année, cette technologie pourrait révolutionner l’industrie horlogère.

Si les quantités produites permettent d’atteindre un prix de revient compétitif, The TimeChanger pourrait bien connaître un succès retentissant. Qui sait, nous verrons peut-être demain des centaines de milliers de mouvements de nouveau produits à Besançon, redonnant ainsi un nouveau souffle à l’horlogerie française.

Avec The TimeChanger, Silmach démontre une fois de plus son expertise en matière de microsystèmes électromécaniques. Cette montre concept, dotée d’un coeur en silicium révolutionnaire, offre une alternative prometteuse au calibre à quartz, dominant sur le marché depuis des décennies. Avec une précision exceptionnelle, un design innovant et une autonomie remarquable, elle pourrait bien marquer un tournant dans l’industrie horlogère. Reste à voir si cette révolution française saura conquérir le coeur des amateurs de montres à travers le monde.

ml ph