Besançon se rebelle: l’invasion des autocollants néonazis et la riposte citoyenne !

Des centaines d’autocollants et de tags à connotation néonazie ont été découverts dans le centre-ville de Besançon, provoquant l’indignation de la maire de la ville, Anne Vignot. Cette dernière a annoncé qu’elle allait porter plainte contre les responsables de ces actes.

Les autocollants portent le nom de « VDL BSK », un groupuscule nationaliste d’extrême droite déjà connu à Besançon pour ses actions violentes et intimidantes à l’encontre de personnes issues de minorités. Ces derniers avaient notamment fait des saluts nazis et entonné des chants SS par le passé.

Dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 octobre, des individus ont collé ces autocollants sur des façades et du mobilier urbain, principalement dans les quartiers de Rivotte et de Granvelle. Deux lieux ont été particulièrement ciblés : la cité des arts et le café-restaurant « Le Pixel ». Clara, membre de l’association « La Furieuse », gestionnaire du « Pixel », témoigne : « Une amie m’a envoyé une photo, je suis allée voir ce matin, la porte et la vitrine étaient recouvertes d’autocollants. Bien sûr, on se sent un peu visé, mais on ne va pas se laisser intimider, et on va continuer nos activités. »

Il est important de souligner que ces actes ne sont pas isolés. En février 2023, l’un des membres de VDL BSK avait été condamné à 140 heures de travail d’intérêt général pour avoir recouvert de peinture blanche une partie de la statue de Victor Hugo, une ?uvre du sculpteur sénégalais Ousmane Sow, sur l’Esplanade des droits de l’homme.

Face à ces agissements, la maire de Besançon, Anne Vignot, a réagi fermement en déclarant : « Dès demain, je porterai plainte. Nous lutterons très fermement contre ces organisations, pour tout acte délictueux ou pénal commis sur nos bâtiments ou dans l’espace public. » Il est primordial de prendre des mesures pour contrer ces groupuscules extrémistes et préserver la sécurité et la tranquillité des habitants.

  2eme Salon du livre d'art et d'artiste d'Ornans

Ces actions rappellent l’importance de la vigilance et de la lutte contre les idéologies haineuses qui peuvent se propager dans nos sociétés. En cette période où les tensions et les divisions sont exacerbées, il est crucial de promouvoir le respect, la tolérance et l’inclusion.

Les autorités locales ainsi que les associations et les citoyens engagés doivent rester mobilisés pour prévenir de tels actes et protéger les valeurs fondamentales de notre société. La lutte contre le néonazisme et toutes les formes de discrimination doit être une priorité, afin de garantir un environnement sûr et harmonieux pour tous.

Les autocollants et tags néonazis découverts à Besançon sont une triste manifestation de l’extrémisme et de la haine qui peuvent se manifester dans nos sociétés. Il est essentiel que les autorités et les citoyens se mobilisent pour lutter contre de tels actes et promouvoir les valeurs de respect et d’inclusion.

ml ph